Historique du CTU et développements récents

Le Centre Théologique Universitaire (CTU) de Rouen est une unité d’enseignement du diocèse de Rouen, sous la responsabilité académique de l’ICP, l’Institut Catholique de Paris. Les adultes qui s’y inscrivent y préparent les diplômes universitaires en théologie du DUET et de la Licence, sur deux cycles de 4 ans chacun (cette dernière correspond à un niveau Master).

La fondation du CTU remonte à 1996, quand l’évêque d’alors, Mgr Duval, a eu l’intuition d’une décentralisation à Rouen de l’enseignement de la Théologie. Les cours ont commencé à être dispensés au 45, route de Neufchâtel, puis après les travaux au 41, y ont été déplacés. Depuis ce début, plus d’une centaine étudiants ont pu suivre des cours de haut niveau, de nombreux on passé leur DUET, certains leur Licence et ont été encouragés à continuer à Paris pour obtenir le Master (« Licence canonique »), qui demande deux années supplémentaires d’études. Si l’on suit toute cette formation jusqu’au Master en horaire du soir, cela représente pas moins de 10 années d’études !

Le succès de cette entreprise témoigne d’un besoin grandissant de formation de la part des catholiques engagés dans le monde d’aujourd’hui, et de ce que l’Eglise est consciente des défis posés à elle par la modernité et la quête de sens. En formant à un haut niveau des laïcs et des religieux dans le cadre d’un Centre tel que le CTU (qui n’est pas un séminaire), le Diocèse de Rouen montre qu’il a compris que l’héritage spirituel, moral et théologique de l’Eglise bimillénaire a le devoir d’être toujours davantage transmis, discuté et proposé pour les générations à venir.

Certains étudiants et enseignants du CTU ont eu l’idée, en parallèle aux études, de faire  surgir d’autres modes de transmission et de débat, car telle leur semblait être la vocation de la théologie. L’association Disputatio, qui existe depuis 2004 est une telle émanation. Celle-ci a pour but, une fois par an, dans le cadre prestigieux de la Cathédrale de Rouen, de porter sur la place publique des grandes questions de la foi, et de la situation de l’homme dans le monde, et la forme qui a été choisie est celle des Disputes médiévales qui avaient lieu dans les Universités, en présence des grands maîtres de l’époque. Deux exemples de sujets : « Dieu existe-t-il encore ? » ou bien « Chrétiens et musulmans ont-ils le même Dieu ? »

Les Cafés théologiques, séances de débat public qui avaient lieu tous les mois dans un café à Rouen autour de thèmes touchant à la foi chrétienne ou à la religion en général, était aussi une initiative d’anciens du CTU, qui a démarré en 2002 et après 12 ans d'existence, s'est arrêtée en juin 2014.

Cette activité cherche des repreneurs: si vous êtes intéressé(e), contactez le secrétariat.

Enfin les Jeudis du CTU permettent à un public très large de rencontrer des conférenciers reconnus qui viennent donner leur point de vue sur des grandes questions de société en lien avec la foi ou l’Eglise. Il y a environ 6 conférences par an, dont la première a lieu à la Cathédrale de Rouen pour ouvrir l’année universitaire. En 2010, ce fut Michel Serres, en 2011, Guy Aurenche.

En 2013, la Conférence de rentrée a été donnée par Enzo Bianchi, prieur de la communauté de Bose en Italie.