Café théo: Que se passe-t-il vraiment dans l'eucharistie?

le 04/06/2014

Bonjour à tous,

Voici le sujet du café théo du mercredi 4 juin 17h30-19h:

"Que se passe-t-il vraiment dans l’eucharistie ?"

Le référent de la séance (qui a lieu au café Saint-Saëns, 120 rue du Général Leclerc à Rouen) sera le père Philippe Maheut, Vicaire général.

Peut-être, en lisant cette question, vous direz-vous : « c’est un mystère de la foi, il faut y croire, c’est tout ». Le pain et le vin partagé par Jésus le soir de sa Passion (Mt 26, 26-28) ont été appelés par lui son corps et son sang, et l’Eglise a « fait cela en mémoire de lui », y voyant le « sacrement du salut ». Oui, il faut croire à l’eucharistie, car c’est l’un des mystères les plus provocants de la foi catholique (on sait que les protestants n’y voient qu’un mémorial). L’évangile de saint Jean d’ailleurs est témoin de cette demande exorbitante : « Comment celui-là peut-il nous donner sa chair à manger ? » (Jn 6,52) et Jésus de répondre : « En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez pas la chair du Fils de l'homme et si vous ne buvez pas son sang, vous n'aurez pas en vous la vie. Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle, et moi, je le ressusciterai au dernier jour. »

Certainement, nous pourrons lors de notre débat revenir sur ces textes et les confronter à notre expérience de l’eucharistie, mais sans doute est-ce celle-ci qui devra nous intéresser d’abord. Nous croyons (ou ne croyons pas), mais à quoi exactement ? Que vivons-nous lors de ce sacrement ? Quels sont nos gestes, nos habitudes ? Qu’est-ce qui s’y joue ? Comment en parlerions-nous ? Que mettons-nous derrière les mots « corps », « apparence », « communion », « sanctifier », « faire mémoire » ? Nous pensons qu’il y aura profit à échanger autour de ces termes.

Et puis, il n’y a pas seulement le moment de la transsubstantiation, il y a aussi les conditions, la préparation (collective et personnelle), donc l’avant, mais également l’après : ce qu’on appelle les effets du sacrement. Là aussi, vivons-nous tous ces réalités de la même façon ? C’est en partie une question de générations, car ceux qui ont connu le cadre plus strict qui entourait l’eucharistie autrefois n’auront forcément pas le même ressenti que ceux qui, enfants de Vatican II, vivent les choses moins … moins quoi, justement ?

Venez partager autour de ces questions, qui ne s’adressent pas qu’aux pratiquants, ni qu’aux catholiques !

Pour l’équipe des cafés,

Yves Millou

Le café théo est une émanation du CTU. Vous pouvez retrouvez tous les sujets passés sur le forum.

     

 

Millou

Acceder aux archives